My Name Is Hollysiz

Première écoute – My Name Is – Hollysiz

Je ne suis ni journaliste musical, encore moins critique, et tu vas bien t’en rendre compte d’ici quelques lignes. Par contre je suis très curieux et averti tant au monde de la musique. L’envie m’a pris aujourd’hui de te parler de l’album My Name Is d’Hollysiz, qui vient tout juste de sortir.

Holly who?

My Name Is Hollysiz

Hollysiz, c’est le nom de scène de Cécile Cassel, qui nous avions déjà eu l’occasion de rencontrer sur les grands et petits écrans. Fille de Jean-Pierre Cassel, et demi-sœur de Vincent. Je n’écouterai pas les détracteurs qui ne voient là qu’un nom, et non pas un artiste dans sa globalité – j’en ai déjà trop dit sur ce sujet, qui me fait toujours autant siffler les oreilles -.

J’ai découvert HollySiz sur le tard, dans l’excellent Taratata, où était présent le compère Yodelice. Elle y a présenté Come Back To Me et repris Are You Gonna Be My Girl de Jet. Pour une première rencontre il faut avouer qu’il y a pire, et  que l’énergie qu’elle dégageait avait attisé ma curiosité. Je me suis donc renseigné, puis directement pré commandé l’album (c’est comme ça, pas l’temps!).

Suite à ça je me suis préservé de toutes les actus et releases possibles, jusqu’à aujourd’hui.

L’écoute, track by track

Better Than Yesterday : On commence l’album par une chanson très entraînante, avec une mélodie de guitare simple mais efficace, un synthé sautillant, et un leitmotiv très positif : Nobody knows what tommorrow will be but with you by my side it’ll be better than yesterday. Du bel esprit, un super morceau d’introduction qui laisse présager une suite simple mais efficace.

S’en suit le désormais connu Come Back To Me, fer de lance de la com’ d’HollySiz. Sans surprises, le morceau est impressionnant, une basse funky, une voix très assumée et un synthé “qui va bien”. On retrouve ici un son assez pop, empreint de disco, le tout bien équilibré. Le thème des paroles est clairement assumé, il s’agit là d’un hommage à Jean-Pierre Cassel.

OK, troisième morceau, est quand à lui assez surprenant, un flow de paroles bien plus rapide que dans les deux dernières chansons, et des guitares puissantes, pour un morceau beaucoup plus lourd et trempé rock. On notera la basse (oui, je fais une fixette) qui à l’air d’être la signature musicale de cette album, avec son rythme de jeu qui ne demande qu’à faire bouger.

On continue avec What a Man Hides, et son univers complètement différent du reste de l’album. On part sur une instrumentation de ballade (guitare folk) et une ambiance clairement plus originale mêlant la mélancolie à la fragilité des choeurs en fond, et de la voix, qui va avoir tendance à aller chercher des aigus. Puis arrivent les guitares, et un riff lancinant, des echos profonds. On a donc ici un morceau un peu plus sombre, qui contraste avec les morceaux précédents, et nous amène une vision plus contrastée du spectre HollySiz – j’ai d’ailleurs l’impression que ce contraste appuie le jeu d’ombres et de lumières de la pochette -.

Tricky Game : mon énorme coup de coeur sur cet album. Pour revenir à l’illustration de l’album, je pense que ce morceau est, en terme de contraste, le plus représentatif de l’album. On passe volontiers d’un duo basse/synthé lent et pesant à l’éclat de la guitare sur le refrain. Une sorte de montagne russe émotionnel qui m’a énormément parlé, dès la première écoute. On retrouve une voix forte, et une simplicité d’instrumentation qui pourrait nous rappeler des groupes qui ont sur utiliser et ajourner le rock dans son plus simple appareil (Guitare basse batterie synthé).

Sur The Fall, comme son nom pourrait l’indiquer, on quitte ces éclats pour retomber dans un morceau plus grave, des sonorités plus étranges (notes étouffées, ambiance plus sourde, renfermée) et une accélération globale du morceau qui rappelle le titre, la chute. Le morceau se termine par un accord, strident, qui conclut le coté gênant du morceau, et met terme à cette chute.

Nouvel univers sur Miss Know It All : perso, un OVNI, c’est doux, mais avec un rythme de paroles très tenu, des percussions exotiques. Une impression, en me penchant un peu sur les paroles, que ça bitche un peu, et que la Miss Know It All s’en prend un peu beaucoup. J’ai sûrement dû passer à coté de cette chanson.

Par contre Sponge Friend m’a fait reprendre un peu de poil de la bête, c’est dynamique, les guitares me manquaient un peu. Une belle piste, bien simple, pleine d’esprit, facile à écouter, c’est saccadé, ultra-bougeant! Le reveil auditif quoi!

Hangover m’a elle aussi fait halluciner, on part dans un riff qui peu paraître sensiblement punky, hyper positif. Un bon break, bien puissant, et même une voix saturée, qui va à ravir à HollySiz! Je VEUX voir ce morceau en live. Il a vraiment tout pour te faire bouger des centaines de personnes à l’unisson. (Belle mention au guitariste au passage).

On enchaîne avec The Light, qui m’a fait légèrement redescendre, sûrement le piano… Le morceau fait repasser l’album dans une ambiance plus mystérieuse, limite torturée. Encore une fois, on ressent clairement le jeu d’ombre et de lumière. Il y a quelque chose de très visuel, avec des hauts des bas, de l’ombre et de la lumière, un spectre complet qui rend l’écoute à la fois surprenante et complète. Je pense devoir réécouter plusieurs fois ce morceau pour arriver à mieux ne parler.

A Shot met en valeur la voix d’HollySiz, une instrumentation discrète, non moins grave que la chanson précédente. Le ton y est, pour le coup, complètement triste. Une gamme mineure que la basse descend nous conforte dans la profondeur de ce morceau. On remarquera le travail de voix assez formidable – avec chaque note plus juste l’une que l’autre.

Enfin, on termine l’album avec Daisy Duke, bien plus positive qu’A Shot, et on arrive sur un morceau plus posé, arpèges de guitare, qui nous ramène volontiers fin des années 60, dans des sonorités, et de thèmes qui pourraient être familiers à un Gainsbourg/Birkin.

My Name Is, dans sa globalité

Dire que cet album est prometteur, ce ne serait que répeter beaucoup de gens. En effet, j’ai hâte de voir ce qu’HollySiz donnera sur le prochain opus. Mais pour rester au présent, My Name Is est un album assez complet, on part dans des styles différents, avec ce fameux jeu de clair/obscur, qu’on a su traduire en musique. On passe volontiers de quelque chose de très bright (Better Than Yesterday) à des univers bien plus sombres. Je pense qu’au niveau de la voix, plusieurs pistes sont à privilégier pour l’avenir, peut être affirmer un peu plus le ton et endurcir un peu le tout, car on a pu remarquer que les musiciens d’HollySiz savaient jouer du rock.

Numéro de pisteTitreDurée
1Better Than Yesterday2:55
2Come Back to Me2:47
3OK2:27
4What a Man Hides3:54
5Tricky Game3:51
6The Fall4:59
7Miss Know It All2:07
8Sponge Friend2:57
9Hangover2:50
10The Light3:58
11A Shot3:46
12Daisy Duke3:25

[EDIT]

J’avais pas vu que l’ami Fab’ avait fait une bien belle interview pour Mad’! Ca fonctionne bien :

5 commentaires sur “Première écoute – My Name Is – Hollysiz

  1. Une fille saine… j’aime beaucoup, pour moi il y a deux titres marquant, Come back to me, et Hangover d’ailleurs sur le net il y a le live… top… J’espère que cet album sera le début d’une belle carrière et pas un feu de paille… c’est tout le mal que l’on lui souhaite!

    Sébastien

    Sympa ton petit blog Antoine…

    1. Merci Sébastien!

      Un excellent début oui, j’espère moi aussi que la suite sera de qualité équivalente! J’attend encore de la voir en live (ça ne devrait plus tarder :) )

      Passe une bonne journée!

  2. Impossible d’écouter “What a man hides” en restant assis. Je suis fan de cette fille, c’est tellement frais, tellement bon. Super album, nana bien cool.

    En revanche, pourquoi vouloir un second album ? Je ne suis pas certaine qu’elle veuille faire carrière dans la musique. Et si c’était un one-shot, ce cerait encore plus bon :p

    1. Hello Edwige!
      Pour justifier le besoin d’un second album, c’est histoire de la voir s’affirmer. L’album est bon – mais hyper diffus, dans les genre notamment. Je serai curieux de voir quelle direction elle irait si elle devait en signer un second!

      Et pour Tricky Game je ne peux qu’être d’accord :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *